• Zoé Genet Berthoud

La crise? Un cadeau caché!


En novembre 2016, j'ai implosé. La crise. Je l'avais déjà ajournée en 2013. Plus possible d'y échapper. Et là, il y a avait un cadeau caché...


J'ai eu envie de tout quitter. Pas pour tout abandonner, pour me trouver, me retrouver.

Je regardais ma vie, et malgré des apparences de "réussite familiale", de stabilité professionnelle, je n'y voyais pas de sens. Je n'entendais plus ma chanson, je me sentais vide.

Je suis tombée, j'ai plongé, pour aller à la rencontre de mes ombres.


Pour faire le travail de germination, la graine a besoin d'obscurité. La chenille se cache pour vivre l'alchimie qui la transforme en papillon. J'ai eu ce même besoin de retrait, de solitude.


J'ai pu alors démêler l'écheveau du fil de ma vie, et revenir à mon essence.


Dès l'enfance, je me suis vue à une table d'atelier, bidouillant, dessinant, cousant, peignant, créant.


J'ai longtemps tourné autour du pot.


Je me suis formée à l'enseignement, dans un réflexe de survie, pour sauver ma peau d'adolescente embourbée dans les méandres d'une situation familiale un peu vaseuse. Les aléas de la vie, quoi!

J'ai enseigné deux ans, la boule au ventre. Ma sensibilité branchée sur mes élèves, j'entrais chaque jour dans un environnement émotionnel avec 20 postes de radios branchés en même temps! Autant dire que le vertige m'a gagné rapidement. Avoir une grande sensibilité pour un.e artiste, un.e poète, c'est un instrument puissant; pour un.e enseignant.e, ça peut être aliénant.


Après deux ans, décidée à me rapprocher de moi-même, je me suis présentée aux Beaux-Arts, puis, deux ans plus tard, après un cours de tournage, j'ai bifurqué sur la céramique. Un apprentissage orgasmique! L'équilibre parfait entre savoir, savoir-faire et savoir-être! De belles années!

J'ai eu la chance de pouvoir travailler en tant qu'assistante d'informatique à la sortie de ma formation. Cet "écart" m'offre aujourd'hui beaucoup de liberté dans l'utilisation des médias.


J'ai repris l'enseignement, et grâce à ma formation artisanale, j'ai pu me concentrer sur les activité créatrices manuelles pour les enfants de 5 à 12 ans.

Puis,j'ai vécu un bouleversement, je suis devenue maman de deux enfants.

Et avec ce potentiel créateur, est revenue une envie féroce de retrouver du temps de création personnelle, alors que mon temps, justement, s'amenuisait, de jour, comme de nuit.

A d'autres le: "oui, mais c'est temporaire... Tu reprendras ton art plus tard...". Créer m'est vital et impératif.


Créer c'est aussi ce qui m'a permis de me soigner. Créer, c'est ce qui me garde en santé! Et depuis que je me suis relevée, ce chemin dans le monde de la féminité me permet de rassembler tant de mes compétences, que c'est une célébration quotidienne!


Merci pour le cadeau, la crise!


Peinture: Zoé Genet Berthoud, durant le processus d'ars creandum® de Gloria Avila


© 2018 par LUNES. tous droits réservés pour toutes les créations présentées sur ce site

  • w-facebook
  • White Google+ Icon
  • Twitter Clean